Retailles, volume 3

Nouveau résumé de mes explorations créatives, sous forme de retailles. J’ai beaucoup créé dans les derniers mois, même si c’était parfois un peu des variantes sur le même thème.

Animal-totem : faon

Tout d’abord, j’ai terminé un autre dessin ! Je passe beaucoup de temps en soirée avec mes crayons ces temps-ci, et j’avance tranquillement des projets qui étaient en jachère depuis un moment. Celui-ci s’appelle Faon et fait partie d’une possible série qui s’appellera Animal-Total. À voir ici.

Motivée par ce dernier et par les bons retours reçus par mon entourage, j’ai immédiatement commencé un 2e portrait sur le même thème. Je ne le montre pas tout de suite ici, mais des détails apparaissent parfois sur mon compte Instagram.

Défis

Aucune illustration pour Inktober dans les derniers mois, mais le retour d’un défi annuel que j’aime bien : Mayshroom. Je ne m’attarderai pas trop car il a son propre article, mais ce défi thématique sur Instagram m’a permis de créer 4 petites illustrations parsemées de champignons, en adaptant à mon style les créations de 4 autres artistes. Une belle sortie hors de ma zone de confort.

Skillshare

Je continue de regarder des classes sur la plateforme Skillshare. Deux d’entre elles m’ont lancé sur des projets créatifs qui dureront plusieurs mois et puisque nous sommes environ à la moitié de l’année, c’est le bon temps de faire un résumé de ceux-ci

Minis autoportraits

Le projet est arrivé suite à un mini-cours d’Alana Carter sur Skillshare où il fallait gribouiller un auto-portrait. J’ai tellement eu de plaisir avec ce petit portrait rapide que j’ai commencé à en faire d’autres, selon mon humeur du moment. Je me suis donnée comme règles de garder le portrait simple (sinon je me connais et je vais passer 4 ans dessus !) et de varier les techniques pour chaque image. J’ai commencé avec des éléments que je maîtrise bien (feutres, crayons de couleur, etc) pour migrer progressivement sur des techniques plus complexes.

Le premier portrait a été réalisé en janvier, j’en ai créé un par mois depuis et je compte me rendre jusqu’en décembre. Voici donc les 6 premiers, réalisés dans l’ordre avec des crayons feutre, des crayons de couleur, de l’aquarelle, de l’encre, des crayons Col-Erase et encore des crayons feutres.

Gouache et alphabet

Au cégep, j’ai eu 2 cours d’illustration. Le professeur nous avait majoritairement travaillé avec de la gouache… et j’avais détesté ce médium. À un point tel que je n’y ai jamais retouché…. jusqu’à récemment.

J’ai décidé de lui redonner une chance. Malheureusement, en fouillant dans mes boîtes que n’ai retrouvé que 3 tubes de la fameuse gouache : 2 rouges et 1 orange. C’est une palette limité. J’ai fait quelques taches pour m’amuser et tester les mélanges et la transparence, puis je suis allée m’acheter quelques couleurs supplémentaires. Je suis tombée sur de la gouache acrylique, qui combine les qualité de ces 2 médium : le fini mat de la gouache et une meilleure transposition des couches, comme l’acrylique. Voilà enfin un medium qui correspond à mes attentes. Peut-être que je retournerai vers la « vraie » gouache plus tard, mais pour l’instant mon niveau de haine est à la baisse.

C’est à ce moment que je suis tombée sur une classe de l’illustrateur Tom Froese, où le projet est d’illustrer 26 illustrations, pour les 26 lettres de l’alphabet, afin de développer son style. J’ai choisi 26 animaux, pris un cahier de croquis neuf et je me suis lancée. Mon but est de commencer par les plus simples (ou celles qui semblent le plus simples) et de progressivement augmenter les détails et la difficulté.

J’ai aussi limité mes achats de tubes de peinture, ce qui me permet de pratiquer ma grande passion : mélanger des couleurs. Bien que je joue avec de l’aquarelle régulièrement, mélanger les pigments ne me plaît pas autant qu’avec des peintures plus opaques. Jusqu’à maintenant, j’ai une préférence pour les mélange de couche humides, qui permettent de créer de jolies textures. Mais comme il reste encore une vingtaine de peintures sur la liste, ça peut encore changer.

Extraits du carnet de croquis

Avant de me lancer tête première dans le coloriage de mes animaux-totem, j’avais commencé la bonne habitude de faire un croquis rapide par soir. Habitude que je vais certainement reprendre car ces exercices sont d’excellents incubateurs d’idées pour des futurs projets.

Autant profiter de ces retailles pour montrer quelques morceaux choisis.

J’aime bien utiliser l’encre dans les croquis, c’est un médium que j’utilise trop peu et que je ne maîtrise pas autant que j’aimerais. Et pour une raison que j’ignore, je suis dans une phase oiseaux ces jours-ci, c’est souvent la seule inspiration que j’ai.

Sur les aiguilles

J’ai complété quelques projets, surtout à la fin de l’hiver et au printemps (pas facile de tricoter en pleine canicule !).

Col Chevron

Ce gros col bien épais couleur automne/moutarde (le vrai nom du fil est « doré ») était bien prometteur. J’adore ce point qui forme des chevrons, même si il est plus long à tricoter qu’un point plus conventionnel, et ce col bien chaud devait m’accompagner tout l’hiver dans mon appartement plus frais que le bureau.

Malheureusement, je n’aimais pas du tout comment les rebords se tiennent -ou plutôt ne se tiennent pas du tout. J’ai donc entrepris de le défaire pour transformer ce beau fil en châle texturé. Bye-bye chevrons !

Col « Free-for-all »

Deuxième col, beaucoup plus petit et tricoté avec un restant de laine, il est bien doux et bien chaud. La technique est assez simple et le résultant final avec son motif en « V » est superbe.

Châle gris-bleu

Ce châle irrégulier, tricoté avec un gros fil, qui devait m’occuper une partie de l’hiver et a finalement été complété en… 10 jours. Et avec beaucoup moins de fil que prévu (je vais pouvoir faire autre chose avec les restes !). Il est bien doux et j’ai passé bien des matins froids emmitouflée dans ce dernier.

Chaussettes dépareillées

Je me suis ensuite lancée dans une paire de chaussettes, car ça faisait longtemps. J’adore les chaussettes maison même si c’est toujours long à faire car le fil est habituellement assez fin et il faut recommencer une 2e fois après avoir terminé. J’avais choisi un beau fil dégradé violet pour que ce soit joli. Malheureusement, le dégradé était beaucoup plus subtile que je croyais, ce qui m’a donné… 2 chaussettes complètement différentes ! Ceci me fait bien rire et je les adore.

Inspirations du moment

Ma nouvelle source d’inspiration lorsque j’ai une panne sèche, ce sont les sketchbooks tours sur Youtube. Je tape le terme dans le moteur de recherche puis trouve un vidéo dont le minuscule aperçu m’inspire. Parfois je ne mets même pas le son, je laisse jouer en surveillant du coin de l’oeil. Et c’est assez efficace ! Sans copier ce que les autres font, juste voir où ils ont pris leurs idées est souvent parfait pour donner un élan d’inspiration ou de nouvelles techniques à essayer.