Retailles, volume 2

Rebienvenue dans les coulisses de mes carnets ! Je n’avais pas prévu espacer autant les deux premiers volumes de mes Retailles, mais les derniers mois m’ont permis d’accumuler assez de petits projets pour faire un tri et en conserver une bonne série.

Vanille Bourbon

Incroyable mais vrai, j’ai terminé un dessin ! Après beaucoup trop de temps à me battre avec la teinte de la peau (trop verte, trop rouge, trop orange, etc…) j’ai finalement trouvé une balance qui me plaît. J’ai appelé cette douce sorcière Vanille Bourbon, en l’honneur de cette odeur divine.

Vanille Bourbon

Défis

Inktober

Je continue à faire des illustrations pour Inktober lorsque l’inspiration y est, c’est à dire pas-si-souvent-que-ça. En avril, les thématiques étaient colorées, voilà qui est plus dans mes cordes ! J’ai sorti des marqueurs et fait les 4 thèmes en essayer de varier le plus les sujets. Quelques semaines plus tard, c’est une mante religieuse qui est venu me chercher par les sentiments.

Je n’ai pas fait le « vrai » Inktober par la suite, étant trop occupée sur autre chose en octobre dernier.

Remplir la page

Ce n’est pas un défi « officiel », mais un petit plaisir personnel. Je choisis un thème, j’attrape quelques couleurs et je dois remplir une page de carnet de petits dessins. Google Images est permis. Changer de page avant qu’elle soit pleine ne l’est pas. Le résultat est plutôt joli et je songe en redessiner certains en vectoriel pour en faire des plus beaux motifs. Un jour peut-être…

Skillshare

Je continue d’écouter régulièrement des cours sur Skillshare pour m’inspirer et essayer des nouvelles techniques. Et parfois, lorsque je suis bien motivée, je termine le projet relié au cours.

Un cours sur lequel j’ai bien aimé travaillé est Find Your Illustration Style in 6 Simple Experiments de l’illustratrice Alanna Cartier.

Le concept est simple : 6 angles pour décliner les styles (les traits, les formes, l’espace négatif, les tonalités, les couleurs et les textures), déclinés en autant d’insectes.

J’y ai passé plusieurs mois, avançant lentement mais sûrement dans les exercices. Bien qu’il y a eu quelques ratés, le résultat est plutôt satisfaisant et j’y ai principalement découvert que bien que j’adore les insectes, je suis incapable de les dessiner de façon symétrique ! Plus sérieusement, j’y ai découvert un amour pour peindre avec de l’encre, amour dont je reparlerai dans de futures retailles !

Encre, aquarelle et mélange des deux… le projet complet peut être vu ici.

Peindre à l’encre

L’exercice des 36 bibittes m’a permi de faire une révélation : j’aime peindre avec de l’encre. La texture épaisse, tout en étant un peu soluble et le transparence des encres colorées m’ouvrent de nouvelles possibilités. Sans faire des pièces complètes, j’ai utilisé mes encres pour faire des arrières-plans mais aussi pour ajouter quelques corrections sur des illustrations terminées.

Arrière-plan réalisé avec des encres colorées
Arrière-plan réalisé avec des encres colorées. Plus de détails sur ce dessin bientôt !

Opération sauvetage

Ce qui devait arriver arriva. Le dessin était terminé, il ne restait qu’à fixer les couleurs. Je ne sais pas ce qui est arrivé : trop de fixatif ? Pas assez secoué la canette ? Une réaction chimique avec le papier ? Mystère. Mais j’ai laissé le dessin à sécher et lorsque je suis revenue 30 minutes plus tard, il était entièrement couvert de taches blanches 🙁 J’ai tenté de diluer le fixatif avec du solvant, sans succès. Avant de mourrir intoxiquée dans les vapeurs de fixatif-solvant, j’ai laissé tombé et j’ai tenté une restauration avec de l’encre de couleur et un petit pinceau. Deuxième succès pour l’encre en peu de temps : ça fonctionne. Il me reste quelques retouches mais je devrais pouvoir mettre l’image en ligne bientôt.

Sur les aiguilles

En pleine période du premier confinement, la Maison Tricotée, une boutique de laine doublée d’un café et d’une école de tricot a trouvé la meilleure façon de garder un lien actif avec ses clients : offrir des cours gratuits, plusieurs fois par semaine, via sa page Facebook. J’ai rejoint le projet de couverture, où une série de carrés, tous avec des points différents, formeront une courtepointe. La belle occasion de vider ses restants de laine, mon projet est assez coloré va probablement finir sa vie en linges à vaisselle.

Carré tricoté

J’ai également terminé des petites mitaines très légères que j’avais débuté au printemps mais mises de côté car il faisait de toutes façons trop chaud pour les porter.

Puis j’ai passé une partie de l’automne à tricoter un shrug, qui est une espèce de croisement entre le châle et le boléro. Très apprécié cet hiver, il m’a permis de porter autre chose que des gros chandails.

Plus arrêtable sur les aiguilles, j’ai aussi fait 2 cols et un autre châle, que je n’ai jamais pris le temps de photographier. Ça me fera un peu de matériel pour le prochain volume des retailles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *